Dans cette nouvelle chronique de la série " De vous à moi..." Spécial confinement, je vous propose de nous interroger sur une valeur essentielle à l'humanité, la liberté .
Et si c'était le moment de porter un regard nouveau sur ce confinement ? Proust a dit " le seul, le vrai, l'unique voyage est de changer de regard ". e vous partage ma joie de changer de regard sur ce confinement , cette retraite car j'ai décidé de sortir de cette dualité limitante du positif/ négatif : j'en ai marre de cette vision étriquée que l'on m'a transmise sur les gens, la vie, les situations et qui m'ont souvent fait osciller entre le jugement et le rejet, la colère et la peur.

confiné, en retraite, et vous où en êtes vous ? Du chaos né la création n'est-pas notre expérience humaine ? https://www.jejoueenconscience.com/2020/03/27/et-vous-où-en-êtes-vous/
Bon, aujourd'hui je n'étais pas très inspirée...humeur errante, sans grande motivation...vous connaissez ? En ce moment, j'essaie de me réorganiser pour travailler car je cherche mes ajustements créateurs : Aider les autres - c'est mon métier aussi - je me lève sans réveil maintenant ( quel luxe ) - et puis je respire et tiens j'ai besoin d'une méditation guidée, oh là j'aime bien écouter aussi cette femme pleine de sagesse et tiens je vais faire du yoga oui mon corps est un peu flapfla

Le chaos nous rend créatifs 6) Réjouissons nous de cet élan de créativité qui né ici et là aux quatre coins du monde. En effet, une vague de solidarité créative émerge en force. Des voisins se sont créés leur groupe sur les réseaux sociaux et chacun partage ses talents : musique, lectures, discussions, recettes.... Les applaudissements de soutien , les chansons remaniées, les vinettes de B.D, les blagues... J'adore ce mouvement humaniste qui recrée de la joie, notre joie de vivre, notre
Pourquoi me mettre à forcer quelque chose que je fais naturellement ? Nous respirons point. Le fameux "Inspire, Expire" est d'une efficacité redoutable : simplement en concentrant mon attention sur mon souffle qui traverse mes narines, sur l'air froid qui entre et l'air chaud qui en ressort, je peux m'apaiser. J'appuie instantanément qui que je sois, où que je sois sur le bouton STOP. Tout se ralentit, se relativise, se réunit en moi et peut modifier mon état d'être.

Depuis combien de temps la Nature nous donne -t-elle le meilleur d'elle-même ? Sans le soleil sa lumière et sa chaleur nous flétrissons Sans terre, nous tombons...malades Sans l'eau, pire... Sans l'air, ..... Je viens de regarder ce documentaire " C'est quoi le bonheur pour vous ? " Autant de définitions que d'humains et en même temps nous avons des besoins primaires universels qui nous rassemblent sous la même espèce : les Êtres vivants. Ici, confinée dans ma maison, je respire, je
Notre santé et celles de nos proches sont menacées , notre planète, nos repères, nos habitudes, nos pseudos-certitudes... alors quel est le sens de ce rythme , la nécessité de ce stress ? Cet écartèlement culpabilisant entre la bonne mère, la bonne épouse, la bonne employée, belle, intelligente et tout ....celle qui réussit et ne flanche jamais Maintenant, l'occasion nous est donnée de nous regarder vraiment, de voir nos enfermements socio-culturels, nos conditionnements moraux qui tendent

Chacun chez Soi....Chacun en Soi Ce séjour à la maison imposé est à questionner aussi d'un point de vue symbolique. Quand je suis chez moi c'est par choix et là non on me l'impose tout au moins le corona virus ! Pour me protéger et protéger mes semblables humains. J'aime mon chez moi, heureusement... Mais quand même cette histoire de retour chez soi résonne aussi fort avec un retour en Soi ? C'est un mouvement inverse à celui de nos sociétés tourné en continu vers l'extérieur !
De vous à moi ....1 J'espère que vous êtes en bonne santé et que cette épreuve vous permet de prendre peut-être conscience de la place fondamentale de la Nature dans notre existence. En tous cas , c'est ce que je vis... Ce matin en allant faire des courses j'ai croisé au rond-point une aigrette ! J'ai eu une tristesse qui est montée en voyant cet oiseau errer dans ce rond point qui avant n'en était pas un, il n'y avait pas de goudron, de voitures, de bruit, de pollution...Comme si les

Afficher plus